La ville de Suresnes s’engage en direction de ses seniors

photo d'une personne âgée

La ville de Suresnes s’est distinguée depuis le début du mois en faisant l’objet de plusieurs articles consacrés à sa nouvelle politique de lutte contre l’isolement en direction des séniors. Au delà des épisodes exceptionnel du type canicule. La municipalité a décidé en effet d’engager une grande action en direction des ainés, afin de lutter contre le mal être et la solitude dont sont trop souvent victimes les séniors.

Définir les problématiques

Mais la mise en place de ce « plan de lutte contre l’isolement » comporte forcément quelques préalables : D’abord analyser les besoins sociaux puis ensuite d’identifier les personnes concernées, une enquête réalisée en 2010 a permis de dresser une carte des problématiques :

  • Santé ;
  • Inadéquation du logement ;
  • Perte d’autonomie ;
  • Précarité financière ;

A ces aspects s’ajoutent donc celui crucial de la solitude. Le repli sur soi et la solitude malheureusement conditionnent fortement la décision et surtout la capacité de la personne âgée à aller vers l’autre : que cet autre soit un interlocuteur social, une structure administrative. Cela suppose donc que ce soit les professionnels concernés qui aillent au devant de la personne âgée
Et l’analyse des besoins sociaux effectuée dans la ville en 2010 a confirmé cette problématique…

3 axes stratégiques

La ville a donc effectué un recensement en 2012 sur la base de trois axes qualifiés de stratégiques :

  • L’identification des publics concernés
  • Faire le point sur les actions existantes
  • Repérer et mobiliser tous les partenaires qu’il était envisageable de mobiliser dans ce projet.

Un questionnaire d’évaluation a ensuite été distribué aux publics visés afin de mieux comprendre d’une part leurs attentes en matière de services et d’actions mais aussi de saisir la manière dont s’organisait leur vie « sociale » au quotidien…  Cible importante dans ce dispositif : les bénévoles, relais indispensables de toute action publique avec en priorité un accent mis sur les jeunes de 18/25 ans avec l’idée de mettre en place des mécanismes de solidarités intergénérationelle.

La bonne nouvelle, c’est que les personnes concernées, les séniors en situation de solitude subies ont en majorité accueilli favorablement l’initiative ( 86% des personnes contactées ont manifesté le souhait d’une rencontre supplémentaire).   La grande idée derrière ce projet exprimée par   Béatrix Roberti, adjointe au maire à la Solidarité, la famille et le handicap est de proposer aux personnes âgées ainsi contactées : des services (reste à définir lesquels), ainsi qu’une aide au développement de liens tant familiaux que de voisinage.  Reste que les services identifiés paraissent davantage relevé de la dimension sociale et culturelle que d’une vraie démarche de « gestion et d’accompagnement » basée notamment sur des considérations de santé publique;
Une solution pourrait aussi consister à faciliter l’interface avec d’autres acteurs institutionnels tels par exemple que des mutuelles implantées localement, les assureurs mutualistes ou privés ont en effet comme les pouvoirs publiques et la sécurité sociale un intérêt à permettre une prise en charge facilitée des personnes âgées.

La télésanté, la question de la prise en charge par les mutuelles

On sait que la télésanté comporte par exemple de nombreuses possibilités qui peuvent améliorer au quotidien la vie des séniors, tout particulièrement celle des séniors à mobilité réduite; il pourrait être intéressant à ce titre de penser l’action de la municipalité dans ce sens.  Dans cet esprit on attend avec impatience le développement de contrats de mutuelle pour séniors intégrant une prise en charge des technologies de télésanté, parfois trop coûteuses pour les personnes âgées en situation de grande dépendance. On peut imaginer idéalement un relais de la municipalité sur ces questions, voire qui sait un jour de l’assurance maladie. Prévenir le risque santé des séniors, c’est aussi sur le plan de l’économie de la santé se donner les moyens d’intervenir plus tôt et à meilleur escient, et donc probablement de faire des économies.

Les commentaires sont fermés.

CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Chemaudin - Le Journal de S... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GreenWar
| elci
| Ma démarche éco consommation