L’augmentation de l’espérance de vie en Europe

D’après une étude Européenne rendue publique ce mois-ci, l’espérance de vie en Europe continuerait son ascension.

En effet, dans l’Union Européenne,  les personnes âgées de 65 ans, en 2011, avaient l’espoir de vivre encore 18 ans, pour les hommes, et 21,4 ans pour les femmes, ce qui correspond à atteindre respectivement 83 et 86,4 ans. Ainsi, l’évolution de l’espérance de vie représente une augmentation depuis 2005 de 1.3 ans pour les hommes et 1.2 pour les femmes.

L’espérance de vie est une donnée importante qui ne cesse de progresser en Europe d’année en année. Cette augmentation est en majeure partie due à un gain acquis après 50 ans, voire même 60 ans.L’augmentation de l’espérance de vie en Europe 393096_old_couple1

Trois critères liés à la santé sont  pris en compte par la Commission Européenne chargé d’étudier l’évolution de l’espérance de vie : l’espérance de vie en bonne santé, l’espérance de vie sans maladie chronique, et l’espérance de vie sans incapacité.

L’espérance de vie en bonne santé correspond au nombre d’années de vie où les personnes se sentent en bonne santé. L’aspiration principale de l’Union Européenne est d’augmenter ce facteur : leur ambition est de gagner 2 ans d’espérance de vie en bonne santé en plus d’ici un an.

Selon l’étude, depuis 2005 l’espérance de vie en bonne santé a augmentée de 1,5 an chez les hommes et 1,6 an chez les femmes. Cette évolution est donc favorable à la volonté de l’Union Européenne.

De plus, notez que l’espérance de vie en bonne santé en Europe augmente plus que l’espérance de vie générale.

Cependant, ce bilan semble en contradiction avec l’évolution de l’espérance de vie avec incapacité ou maladie qui, elle, a augmenté pendant cette même période, respectivement de 1,6 an chez les hommes et de 1,3 an pour les femmes.

En effet, les maladies ou les incapacités sont plus nombreuses à être déclarées de nos jours, mais, elles ne sont pas nécessairement sévères, et surtout, elles sont beaucoup mieux soignées que dans le passé. Ce phénomène permet d’expliquer l’évolution positive de l’espérance de vie en bonne santé malgré un nombre de personnes malades ou avec des incapacités qui augmente.

Qu’en est-il de la France ?

L’espérance de vie pour les personnes ayant atteint 65 ans est plus élevée en France que la moyenne européenne. En effet, les Français seraient disposés à vivre en moyenne encore 19,3 ans pour les hommes et 23,8 ans pour les femmes.

De plus, l’augmentation étudiée entre 2005 et 2011 est plus importante en France : gain de 1,8 an pour les femmes et de 1,6 an pour les hommes.

L’espérance de vie en bonne santé en France a augmenté respectivement de 1.6 an pour les hommes et 1.0 an pour les femmes. Comme pour la moyenne Européenne, cette tendance est contrastée par  la faible évolution de l’espérance de vie sans maladie chronique: +0,4 an chez les hommes et +0,7 an chez les femmes.

Finalement, l’espérance de vie sans incapacité ou limitation d’activité augmente très peu chez les femmes (seulement 0,3 an) mais progresse réellement chez les hommes : + 1,2 an.

Ainsi, en France les années gagnées ne correspondent pas uniquement à des années de maladie ou sans activité, contrairement à ce que la moyenne Européenne peut laisser penser.

Le cas de la France montre les inégalités entre les pays de l’Union Européenne participant à la réalisation de la moyenne européenne. Chaque pays n’a pas la même situation ni les mêmes besoins en terme de soins ou d’évolutions technologiques ou scientifiques par exemple.

Les commentaires sont fermés.

CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Chemaudin - Le Journal de S... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GreenWar
| elci
| Ma démarche éco consommation