Les médecines douces et les seniors

Souvent critiquées, les médecines douces connaissent de nos jours un essor important ; et les seniors eux aussi sont des adeptes de cette pratique très tendance.

Les médecines douces, c’est quoi exactement ?

Les médecines douces sont des médecines qui diffèrent de la médecine dite traditionnelle. C’est à dire de la médecine reconnue Les médecines douces et les seniors 1255004_body_massageofficiellement. Leurs pratiques utilisent uniquement des moyens naturels.

Elles sont le plus souvent utilisées en complément de ces soins dit traditionnels afin d’améliorer leurs bien-être ou de soulager leurs maux parallèles à leur maladie. C’est pourquoi les séniors apprécient particulièrement ces méthodes. En effet, les médecines douces proposent d’autres façons d’améliorer son bien-être sans ajouter des médicaments à la liste. Au travers des traitements naturels et des thérapies les personnes supportent plus facilement leurs traitements.

Les médecines douces sont aussi connues sous le nom de thérapies complémentaires, médecines parallèles, ou encore non conventionnelles.

De plus, elles peuvent être appelées médecines  alternatives. Cependant, méfiez-vous de ce terme « alternatif » qui peut porter à confusion quant à l’utilisation de ces thérapies : les médecines douces ne sont pas la pour remplacer la médecine traditionnelle, mais elles sont en complément de celle-ci. En effet, il est important de rappeler que les médecines douces ne permettront pas de guérir un cancer, par exemple, mais seront source de bien-être en soulageant entre autres les nausées liées à la chimiothérapie.

Le terme de « médecines douces » regroupe des dizaines de thérapies et pratiques qui peuvent êtres rassemblées en plusieurs groupes tels que :

◦ Les thérapies pour les soins généraux, regroupant entre autres l’homéopathie, les médecines traditionnelles chinoises, ou encore l’étiopathie.

◦ Les thérapies pour les soins physiques et psychologiques, rassemblant par exemple l’hypnothérapie, l’acupuncture, le yoga, la réflexologie ou encore la sophrologie.

◦ Les thérapies concernant les troubles fonctionnels de corps humain, tels que l’ostéopathie, la massothérapie ou encore la chiropractie.

Chaque médecine a son rôle et son effet propre donc renseignez-vous sur quelle thérapie adopter dans chaque conditions afin d’obtenir le résultat le plus efficace possible.

 Rappels sur les pièges  à éviter

Tout d’abord, n’oubliez jamais que les médecines douces ne remplacent pas une consultation chez le médecin ou la prescription d’un traitement adéquat à la maladie. Les médecines douces restent un complément pour améliorer le bien-être des personnes.

Parallèlement,  il est conseillé de se tourner vers un médecin avant la pratique de ces méthodes, peu importe laquelle. En effet, consulter un professionnel permet d’éviter une erreur de diagnostic et de détecter  si nécessaire une maladie plus importante ne nécessitant pas uniquement d’un traitement naturel, et ainsi d’opter pour un traitement plus efficace et plus approprié.

De plus, faites attention aux charlatans. De nombreux charlatans non qualifiés sont présents dans ce milieu et profitent de cette tendance croissante pour les médecines douces afin d’essayer d’escroquer les personnes ayant recours à ces thérapies. Assurez-vous donc que la personne à qui vous vous adressez est un professionnel qui s’y connait réellement dans ce domaine afin de ne pas avoir de mauvaises surprises ou de ne pas avoir de mauvais traitements.

Finalement, le dernier conseil serait de vous renseigner sur le remboursement de ces pratiques et des produits liés. En effet, la sécurité sociale ne prend pas en charge ces médecines complémentaires, ou très peu. Dans ce cas, il vous est conseillé de vous tourner vers une mutuelle santé qui prend en charge ces thérapies. Faites attention, encore aujourd’hui peu le font, donc renseignez-vous au préalable.

Le remboursement par les mutuelles santés

Malgré la montée de ce phénomène, seules quelques mutuelles santés prennent en charge les médecines parallèles pour le moment.

C’est pourquoi il vous faut bien choisir votre mutuelle et surtout vous renseigner sur les garanties de celle-ci : quelles thérapies sont prises en charge, à quel prix, sous quelles conditions, etc. pour cela vous pouvez vous tourner vers des conseillers spécialisés en assurances et mutuelles santés, comme par exemple ceux de Bonne Assurance.

Notez bien que les mutuelles pour les médecines douces ne prennent pas forcément en charge toutes les thérapies ou tous les produits associés à ces médecines. Il est donc conseillé d’établir une liste de vos besoins et de votre budget afin de comparer et d’être parfaitement sûr que votre mutuelle conviendra à vos attentes.

 

Les commentaires sont fermés.

CONCERT ET SPECTACLE |
ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE |
Chemaudin - Le Journal de S... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GreenWar
| elci
| Ma démarche éco consommation